Skip to main content
Fashion

At.Kollektive, un nouveau collectif à la pointe de l’innovation dans le domaine du cuir

Mardi 05 juillet 2022

by welPop Team 

At.Kollektive est un nouveau projet de collaboration de la prolifique tannerie danoise Ecco Leather, qui a fait appel à quatre créateurs de mode internationaux - Natacha Ramsay, Kostas Murkudis, Isaac Reina et Bianca Saunders - pour créer des collections capsules d'accessoires, de vêtements et de meubles.

Il ne s’agit pas d’ego, mais de partage”, déclare la créatrice française Natacha Ramsay-Levi, qui se lance ce mois-ci dans un nouveau projet de collaboration avec Ecco Leather, la prolifique tannerie danoise qui fournit les matières premières à certaines des maisons et des marques les plus estimées du monde.

 

Ramsay-Levi – surtout connue pour son mandat de directrice chez Chloé, qui a pris fin en 2020 – est rejointe sur le projet, intitulé At.Kollektive, par trois autres designers internationaux, Kostas Murkudis, Isaac Reina et Bianca Saunders (originaires respectivement d’Allemagne, de Barcelone et du Royaume-Uni). Chacun est connu pour son approche singulière du design, et ensemble, ils couvrent plusieurs générations – Murkudis, par exemple, a entrepris son premier emploi dans la mode en tant que premier assistant d’Helmut Lang dans les années 1990, tandis que Saunders, lauréate du prix ANDAM, a obtenu son diplôme du Royal College of Art il y a tout juste cinq ans, en 2017.

De tels contrastes confèrent à At.Kollektive une énergie unique, tout comme le fait qu’elle demande aux participants de travailler dans plusieurs disciplines ; en utilisant la vaste bibliothèque de cuir d’Ecco, chaque designer a été invité à créer une collection de neuf pièces, couvrant les accessoires, les vêtements et les meubles (Ecco appelle cela “une manière radicalement nouvelle de penser à la création de la mode et à la relation entre le designer, l’objet et le consommateur”). L’interaction entre les différents designers a également été encouragée – “On se sentait comme dans une famille”, dit Murkudis – tandis que l’accent mis sur les matériaux distingue At.Kollektive d’un marché de la mode et du mobilier actuellement saturé de collaborations.

 

Tout le monde commence avec un seul matériau”, poursuit Murkudis. C’est vraiment le centre du projet et ce qui le rend différent des autres collaborations… il ramène vraiment les choses au matériau, au processus de création du cuir, de modification des matériaux, de façonnage des choses. C’est très inhabituel de se concentrer ainsi sur l’artisanat”.

 

Ce projet m’a vraiment rappelé l’époque où j’étudiais au Royal College of Art, où l’on était encouragé à être vraiment libre et expérimental”, ajoute Saunders. J’ai aimé cette liberté et l’accent mis sur la recherche. [Travailler sur At.Kollektive] consistait à se demander à quoi ressemblerait le monde de ce type. Quel genre de meubles achèterait-il ? Quel genre de sac et de chaussures aurait-il ? Alors qu’avant, c’était juste : quel genre de vêtements aurait-il ?

Saunders a ainsi créé non seulement une gamme d’accessoires colorés – dont une série de sacs structurés qui se tiennent debout lorsqu’ils sont posés sur une table afin d’être exposés à la pièce – mais aussi son premier meuble, un fauteuil en cuir blanc, dont le coussin est plissé en son milieu pour évoquer l’aspect d’un matelas placé contre un mur. Ramsay-Levi a également marqué sa première incursion dans le domaine de l’ameublement, avec une table d’appoint et un ottoman fabriqués à partir de cuir rocailleux et aspiré, un procédé qui donne une texture unique en forme de veine à la surface. La créatrice a également créé pour le projet une série de sacs à main en cuir moulé avec des détails de piqûres fantaisie gonflés, tandis qu’une capsule de chaussures reprend la forme d’un sabot traditionnel. Une veste de motard a complété sa contribution.

 

J’ai commencé chaque catégorie du projet par un archétype, et dans le cadre d’un produit reconnaissable, j’ai joué sur les proportions – le motard est très court et large, par exemple – ou j’ai confronté un archétype avec un autre, comme le sabot avec une sandale”, dit-elle.

 

Ailleurs, Murkudis a repris les plis de la base du sac en papier dans ses propres accessoires ; ici, les mêmes lignes de pliage angulaires sont subtilement moulées sur les sacs dans un tour de force de maroquinerie. J’ai aimé l’idée de combiner cette technique pionnière, difficile à réaliser, avec une image ou une référence assez humble, une chose simple et quotidienne”, explique-t-il. Je pense que ce point de départ – prendre quelque chose qui est assez connu, familier – mais ensuite essayer de trouver ma propre interprétation est un fil conducteur dans mon travail. J’ai senti que c’était amusant, en tant que concept, aussi”.

Reina arrive chez At.Kollektive avec une riche expérience dans le domaine du cuir – il a travaillé auparavant au studio de prêt-à-porter masculin d’Hermès et son label éponyme, basé à Barcelone, se concentre sur la maroquinerie – créant ici une série de sacs à main méticuleusement structurés, ronds à chaque extrémité et légèrement rétrécis au milieu (ils rappellent la forme d’un tambour). Une forme similaire est obtenue dans une élégante lampe recouverte de cuir et une paire de tables d’appoint. Créer dans différentes catégories de produits m’a donné une liberté incroyable pour aborder le design avec fraîcheur”, dit-il. Une vision globale est venue naturellement, car tous les produits sont imprégnés d’un goût cohérent, je l’espère.

 

Nous voulions inviter les designers à apprécier le processus d’apprentissage, d’expérimentation, et à créer une collection à un rythme et dans un environnement qui ne soient pas sous pression ou didactiques ; un environnement qui privilégie le dialogue et la recherche, plutôt que l’immédiateté ou les résultats fixes”, explique Panos Mytaros, PDG d’Ecco Group. Dans cet esprit, chaque article est fabriqué en édition limitée ; ceux qui achètent les articles posséderont une pièce de design importante qui pourrait être la seule au monde (Ecco allie également cela à un désir de rendre le projet zéro déchet).

 

La nature collective du projet est complétée par la participation de l’architecte invité Bernard Dubois, qui a créé un système modulaire en cuir Ecco afin d’exposer les différents articles lors d’une présentation au Palais de Toyko à Paris pendant la semaine de la mode masculine S/S 2023. Une série de formes qui peuvent être placées ensemble dans différentes formes différentes, elles constitueront ensuite une installation dans un showroom à Copenhague.

Le cahier des charges était précis : l’objet devait être transportable, modulaire, montable et démontable, facile à transporter et produire le moins de déchets possible”, explique Dubois. À l’instar des designers, l’orientation distincte d’At.Kollektive lui a permis d’élargir sa pratique, de s’amuser et d’expérimenter. Ce n’est pas tous les jours que nous pouvons produire autant de pièces en cuir, surtout un cuir qu’ils développent pour nous. C’est vraiment intéressant de prendre ces contraintes et de les utiliser réellement pour le projet, pour créer quelque chose de nouveau.

Photos avec l’aimable autorisation de At.Kollektive.

À LA UNE

À LA UNE

À LA UNE

À LA UNE

Fashion

Après 2 ans d’absence, Burberry est de retour avec des défilés magique

We are back ! C'est avec ces mots que Burberry à annoncé son retour après deux d'absence dû à la…
Story

Combien doit coûter un It Bag ?

Vendredi 13 mai 2022 by welPop Team  L'une des phrases les plus répétées ces dernières semaines, qui va définir le…
Fashion

Dior au musée Brooklyn

by welPop Team Le samedi 23 avril 2022 Quatre ans après ses débuts à Paris, l'exposition Christian Dior : Designer…
Fashion
Vogue Eyewear lance sa première collaboration avec Hailey Bieber
Fashion
Adidas x Gucci est arrivé…
Fashion
Rimowa X Daniel Arsham dévoilent une nouvelle œuvre d’art
Architecture
Entrez dans les plus belles boutiques de mode du monde
Fashion
Découvrez la nouvelle collection capsule Moynat par Mark Herald
Fashion
At.Kollektive, un nouveau collectif à la pointe de l’innovation dans le domaine du cuir
Fashion
Laissez-vous envoûter par le sac seau Toile Iconographe de Valentino
Story
Les nouveaux toits à squatter cet été
Story
La montre Hermès la plus populaire du moment s’inspire d’un sac