Skip to main content
Fashion

À la mémoire de Issey Miyake (1938 – 2022)

By 28/08/2022No Comments

Lundi 29 août 2022

by welPop Team 

Petit souvenir du créateur de mode Issey Miyake, décédé récemment à l'âge de 84 ans.

Issey Miyake, designer et fondateur du Miyake Design Studio et du groupe Issey Miyake, est décédé à l’âge de 84 ans. Dans un communiqué publié par sa marque éponyme ce matin, il a été annoncé que Miyake est décédé à Tokyo le 5 août 2022, entouré de ses amis proches et de ses associés. La cause du décès est un carcinome hépatocellulaire.

 

L’œuvre d’Issey Miyake se définissait par une approche dynamique du design, qui combinait des innovations techniques révolutionnaires avec une utilisation habile de la couleur et de la silhouette. Ses pièces sont souvent de forme sculpturale, Miyake manipulant le tissu pour lui donner des formes spectaculaires, des “soucoupes volantes” rebondissantes faites de micro-plis de polyester caractéristiques aux vêtements qui, inspirés de l’art de l’origami, peuvent se plier entièrement à plat en un instant. Le corps, le tissu qui le recouvre et une relation confortable entre les deux”, disait Miyake à propos de l’objectif de son travail qui, malgré une approche avant-gardiste, était imprégné d’un sentiment de pragmatisme et d’utilité (il préférait le mot “vêtement” à “mode”).

Né en 1938 à Hiroshima, au Japon, Miyake avait sept ans lorsque la bombe atomique a été larguée sur la ville en 1945, un événement dont il a été témoin mais dont il parle rarement (“lorsque je ferme les yeux, je vois encore des choses que personne ne devrait jamais vivre”, a-t-il écrit dans une tribune pour le New York Times en 2009). En 1965, il est diplômé de l’université d’art Tama de Tokyo après avoir étudié le graphisme ; la même année, il se rend à Paris – trois mois après un autre pionnier de la mode japonaise, Kenzo Takada – où il étudie la couture et la confection à l’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne (Takada suit le cours avec lui). Dans le cadre de ce programme, Miyake devient apprenti chez Guy Laroche et Givenchy, travaillant sous la direction des fondateurs éponymes des maisons parisiennes pour créer des croquis originaux des collections.

 

C’est cependant un voyage à New York, à la fin des années 1960, qui a peut-être eu le plus d’influence sur la création de sa marque ; il y a travaillé sous la direction du designer américain Geoffrey Beene, tout en s’immergeant dans le monde de l’art, en rencontrant Christo et Robert Rauschenberg (l’art se mêlera au travail de Miyake tout au long de sa carrière, puisqu’il collaborera avec divers artistes et institutions, notamment la Fondation Cartier pour l’art contemporain de Paris et le National Art Center de Tokyo). Avec une nouvelle énergie, il retourne à Tokyo en 1970 et fonde le Miyake Design Studio, présentant sa première collection en 1971 à New York. La collection comprend notamment des impressions de style tatouage de Jimi Hendrix et Janis Joplin, décédés l’automne précédent, créées par la designer textile et artiste Makiko Minagawa (qui rejoindra plus tard le studio Miyake).

En 1973, Miyake a transféré ses défilés à Paris, où il a continué à présenter ses collections deux fois par an tout au long de sa vie. Il définit cette approche transcontinentale comme une rencontre entre l’Orient et l’Occident, fasciné à la fois par la richesse et le pragmatisme de l’artisanat japonais, la culture occidentale des jeunes et le flair de la couture européenne (il s’inspire notamment des couturières françaises Madeleine Vionnet et Madame Grés, cette dernière étant connue pour ses vêtements plissés). En 1978, Miyake a publié un livre intitulé East meets West – alors la seule rétrospective d’un créateur vivant – introduit par la rédactrice en chef du Vogue américain Diana Vreeland. Paris a un cœur pour ceux qui sont productifs, de bon goût, et qui donnent le maximum de leur cœur et de leur esprit”, écrit-elle. Issey a été le bienvenu à Paris”.

 

Dans son sillage, de nombreux autres créateurs japonais ont choisi de travailler à Tokyo et de présenter leurs collections à Paris, notamment Rei Kawakubo de Comme des Garçons et Yohji Yamamoto, qui deviendront les contemporains d’Issey. De nombreux autres créateurs, de Giorgio Armani à Jonathan Anderson, ont noté l’influence de Miyake sur leur propre travail. Miyake a notamment créé le pull à col roulé noir qui est devenu l’uniforme de Steve Jobs d’Apple.

Le groupe Issey Miyake compte aujourd’hui de nombreuses marques, dont Pleats Please Issey Miyake, Bao Bao Issey Miyake et 132 5 Issey Miyake, entre autres. Le travail de Miyake est immortalisé par les grands créateurs d’images de son époque. Notamment le photographe américain Irving Penn, que le créateur a rencontré en 1983. Bien que Penn n’ait jamais assisté aux défilés de Miyake et que Miyake n’ait jamais participé aux séances de photos du photographe, les images qui en résultent résument l’essence de la marque dans sa forme la plus pure : corps en mouvement, textures vives, formes ondulantes.

Sans les conseils de Penn, je n’aurais probablement pas pu continuer à trouver de nouveaux thèmes pour me mettre au défi, ni trouver de nouvelles solutions”, a déclaré Miyake à propos de cette collaboration unique, qui a été célébrée par une exposition intitulée “Irving Penn et Issey Miyake : Visual Dialogue” au 21_21 Design Sight à Tokyo en 2011. De nombreuses autres expositions ont célébré le travail de Miyake, notamment “Is Fashion Modern ?” au MoMA de New York, “Manus x Machina : Fashion in an Age of Technology” au Metropolitan Museum de New York et “Radical Fashion” au V&A de Londres, ainsi qu’une grande rétrospective au National Art Center de Tokyo.

Depuis 2020, les différentes collections du groupe Issey Miyake sont conçues par Satoshi Kondo, qui conservera son poste de directeur artistique. ‘Il est important de travailler avec des personnes qui ne sont pas nécessairement issues du monde de la mode ou du design’, a déclaré Kondo à Wallpaper* lors de sa nomination en 2020. Je me souviens que M. Miyake m’a dit de regarder beaucoup, beaucoup de choses, pas seulement en rapport avec mon travail mais à une plus grande échelle. Nous créons des vêtements, mais le message va au-delà de la mode”.

À LA UNE

À LA UNE

À LA UNE

À LA UNE

Fashion

Louis Vuitton fait un don d’un million d’euros pour l’Ukraine

Non à la guerre. En Ukraine, la marque de luxe versera un million d'euros à l'Unicef pour aider les enfants…
Architecture

Entrez dans les plus belles boutiques de mode du monde

Mardi 07 juin 2022 by welPop Team  Paris Rénovée selon les plans de Marc Newson, la boutique Alaïa rouverte au…
Fashion

Combien doit coûter un It Bag ?

Vendredi 13 mai 2022 by welPop Team L'une des phrases les plus répétées ces dernières semaines, qui va définir le moment…
Fashion
Chanel augmente (encore) ses prix !
Fashion
Découvrez les sacs de la série : And just like that
Fashion
Balenciaga recouvre une boutique londonienne de fausse fourrure rose
Design
La nouvelle collection limitée de Theoreme
Fashion
At.Kollektive, un nouveau collectif à la pointe de l’innovation dans le domaine du cuir.
Fashion
4 Créatrices qui bouleversent la mode
Fashion
La nouvelle exposition de Salvatore Ferragamo “Femmes en équilibre”.
Fashion
À la mémoire de Issey Miyake (1938 – 2022)
Fashion
Jacquemus crée une interprétation surréaliste pour le pop-up de Selfridges