Skip to main content
Fashion

LV Dream : L’exposition immersive de la maison Louis Vuitton

13 décembre 2022

by welPop Team 

“LV Dream” est une vaste exploration de l’histoire des échanges culturels de la maison française, avec des pièces de Rei Kawakubo, Yayoi Kusama, Richard Prince et bien d’autres exposées ensemble pour la première fois.

Représentation de l'exposition immersive de la maison Louis Vuitton

Le grand magasin La Belle Jardinière, aujourd’hui fermé, à deux pas du Pont Neuf, était le premier du genre. Combinant atelier et surface de vente, il offrait l’équivalent historique du “prêt-à-porter” contemporain depuis sa fondation en 1824 (avant cette date, les vêtements étaient faits sur mesure pour leur porteur ou achetés d’occasion).

Depuis ce mois-ci, cet espace – qui a fermé ses portes en tant que grand magasin en 1974 – contient un ensemble d’objets de mode uniques d’un genre différent, chacun provenant des vastes archives de Louis Vuitton et du fruit de la longue histoire de collaboration de la maison. Une boîte à disques, portant le monogramme reconnaissable de la maison, créée par Helmut Lang en 1996 (Grandmaster Flash est apparu dans la campagne qui l’accompagnait) ; un portrait du fondateur éponyme de la maison, réalisé par l’artiste américain Alex Katz ; les tenues d’infirmières masquées, étrangement prémonitoires, du défilé Louis Vuitton S/S 2008 de Marc Jacobs, dans le cadre d’une collaboration avec Richard Prince.

Ces pièces font partie d’une nouvelle exposition intitulée “LV Dream”, une exploration immersive des diverses collaborations de Louis Vuitton avec des artistes, des designers et des personnalités culturelles de renommée internationale (les objets qui en résultent sont des vêtements, des accessoires, des articles de maison, des œuvres d’art, etc.) Ces noms sont nombreux et traversent les continents et les disciplines, parmi lesquels Yayoi Kusama, Takashi Murakami, Jeff Koons, Stephen Sprouse, Rei Kawakubo, Azzedine Alaïa et Nigo.

D’autres objets de l’exposition remontent plus loin dans le temps, suggérant un dialogue plus ancien entre Louis Vuitton et la communauté créative au sens large – une première salle contient une mallette sur mesure datant de 1890 destinée au créateur d’images Paul Nadar pour son matériel photographique (son design porte la signature de Nadar) et un bureau créé par la maison pour le chef d’orchestre britannique Leopold Stokowski, qui se replie dans une malle pour faciliter le transport.

Ces liens entre l’héritage de Louis Vuitton et ses diverses interprétations par les générations successives de créateurs sont à l’origine de “LV Dream”, qui se déploie dans neuf pièces spécialement construites dans l’espace autrement caverneux (en effet, une grande partie de la production de mode est définie par de tels sauts imaginatifs entre les époques – en particulier celle du directeur artistique Nicolas Ghesquière, dont les collections peuvent inclure une redingote en brocart du XVIIIe siècle et des baskets futuristes dans un même look).

Des éléments immersifs sont disséminés dans l’ensemble de l’exposition : une salle vous invite à “entrer” dans une version géante des “Bags With Holes” de Rei Kawakubo, réalisés pour la première fois en 2014 dans le cadre de la “Celebrating Monogram Collection” de la maison (comme son nom l’indique, plusieurs de ces sacs, rarement vus, présentent des motifs Louis Vuitton iconiques tranchés par des découpes). Dans une autre salle, vous êtes entièrement entouré de l’imprimé “Louis Vuitton” peint par Stephen Sprouse, qui ornait les sacs à main et les bagages de la collection S/S 2001 de Jacobs. La dernière salle contient un mur numérique interactif de 10 mètres de long sur lequel les créations de Nico, Grace Coddington, Christopher Nemeth et Daniel Buren réagissent au mouvement (“avec un effet surprenant”, selon la maison).

 

Conformément à sa description en tant que nouveau “lieu culturel”, “LV Dream” comprend également un deuxième niveau comprenant un vaste emporium de produits et d’objets éphémères Louis Vuitton – dont la plupart sont entièrement exclusifs à “LV Dream” et comprennent des livres, des figurines, des équipements de sport, etc. – ainsi qu’une chocolaterie et un café dirigés par le chef pâtissier primé de Cheval Blanc, Maxime Frédéric (ensemble, ils sont intitulés “Maxime Frédéric at Louis Vuitton”). Le café lui-même voit l’espace industriel transformé avec une végétation tropicale luxuriante, des tables en marbre et des cabines curvilignes, d’où les diverses créations de Frédéric – parmi lesquelles des blocs de chocolat avec le motif Damier de Louis Vuitton, des bonbons monogrammes et une guimauve en chocolat Vivienne – peuvent être dégustées dans un environnement tranquille.

 

LV Dream ” se déroule du 12 décembre 2022 au 15 novembre 2023 au 2 rue du Pont Neuf – Paris 1er (ancien grand magasin Belle Jardinière), entrée gratuite sur inscription sur le site internet de Louis Vuitton.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur Louisvuitton.com

Photos avec l’aimable autorisation de Louis Vuitton.

À LA UNE –
À LA UNE –
À LA UNE –
À LA UNE –
Design

La nouvelle collection limitée de Theoreme

Découvrez la Collection 02 de Theoreme Le créateur français Theoreme Editions vient de présenter sa seconde collection : Collection 02.…
Fashion

Les 5 marques de créateurs les plus chères au monde

Vendredi 29 avril 2022 by welPop Team  - La beauté de l'industrie du sac à main réside dans la variété…
Fashion

Laissez-vous séduire par la chaîne monogramme des Louis Vuitton Capucines

08 novembre 2022 by welPop Team  Vous croyez fermement qu'il faut collectionner les modèles emblématiques de vos maisons de mode…
Fashion
Artycapucines : 6 artistes réimaginent le sac Louis Vuitton Capucines
Fashion
Découvrez le nouveau Dior Bobby
Fashion
Le fourre-tout hybride d’Hermès voit la culture du skate et du luxe se rencontrer
Fashion
Le nouveau sac Twist de Louis Vuitton
Guide
Notre sélection des 5 plus beaux calendriers de l’avent…
Fashion
Bottega Veneta introduit une garantie à vie pour soutenir la mode durable
Fashion
Stella McCartney va lancer le “tout premier” sac fabriqué en cuir de champignon
Architecture
Découvrez l’intérieur du 30 avenue Montaigne, le flagship parisien de Dior
Fashion
Baskets cultes : Classic Leather de Reebok